Le naturisme - Un peu d'histoire

Écrit par Communication CSBCA. Publié dans Le naturisme.

UN PEU D’HISTOIRE : Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va…



- Pourquoi nous appelons-nous «Club du Soleil» ?
- Pourquoi y a-t-il plusieurs «Clubs du Soleil» ?
- Pourquoi une «Union des Clubs du Soleil» ?

    A l’origine du Naturisme en France, il y a deux personnalités, très différentes, mais dont les efforts n’ont pas tardé à se rejoindre : KIENNE DE MONGEOT et ALBERT LECOCQ. Ce dernier est le fondateur du Club du Soleil. Non pas du «premier» Club du Soleil, mais «des Clubs du Soleil», directement tournés vers un tourisme social.

    Des années 1945 jusqu’en 1972, il n’y a eu qu’un Club du Soleil, qu’une association déclarée sous ce nom à Paris et des sections réparties sur l’ensemble de la France. Le Club du Soleil qui avait pour but, entre autres, d’aider à la création de sections et de leurs terrains naturistes, l’avait atteint pour une partie d’entre elles. Dès lors, il paraissait logique que des sections prennent une certaine autonomie, non pas de cœur, mais financière et administrative, ce qui soulageait d’autant l’appareil parisien, dont la lourdeur devenait paralysante.


    En 1972, environ la moitié des sections, souvent plus anciennes et ayant déjà une ossature administrative bien rodée, déposèrent leurs statuts et acquérirent ainsi leur entité juridique. Elles prirent le nom de «Club du Soleil de…», suivi du nom de la ville ou du département où se trouvait le siège ou le terrain. Les autres sections restèrent sous la tutelle nationale qui prit la dénomination de «Club du Soleil France» (février 1973). Cette séparation «sur le papier» et dans le domaine matériel ne devait en aucune façon devenir une rupture sur le plan des idées. Il restait à réaliser le lien entre les sections et les clubs devenus indépendants. D’où la création, très rapide, de l’Union des Clubs du Soleil (novembre 1973), association indépendante, elle aussi, chargée de maintenir entre le CS France et tous les autres CS, le courant de pensée instauré par Albert LECOCQ et concrétisé par le «Manifeste».

    Parallèlement, en 1950, Albert LECOCQ créait la Fédération Française de Naturisme, destinée à rassembler toutes les entités naturistes qu’elles soient associatives ou commerciales. En effet, le Centre Hélio-Marin de Montalivet avait vu le jour et préludait à la création de nombreux autres centres de vacances naturistes.
Tout naturellement, les Clubs du Soleil ont été adhérents de la Fédération. Ils y étaient présents et y ont défendu ardemment les idées de leur fondateur sur le naturisme social.

    Au fil des années, comme dans toutes les familles, les liens se sont peu à peu distendus entre les Clubs du Soleil. Compte-tenu des orientations prises au niveau de la FFN en direction des associations, et qu’avaient toujours défendues l’Union des Clubs du Soleil, l’utilité de celle-ci est devenue moins évidente pour le plus grand nombre, si bien qu’elle a naturellement disparu en 2008.

    Pour autant, les idées fondatrices d’Albert Lecocq sont toujours vivantes et mises en avant par la Fédération Française de Naturisme.



Notre section a été créée au mois de février 1977
et nous avons déposé nos statuts à la Préfecture de la Gironde au mois de décembre 1990

Full Review William Hill www.wbetting.co.uk