Le naturisme - ALBERT LECOCQ

Écrit par Communication CSBCA. Publié dans Le naturisme.

   Né à Arras le 13 Août 1905, il est frappé dans son adolescence par une terrible maladie et ne retrouvera la santé que grâce à l’HELIOTHERAPIE (ensoleillement intégral). Il ne l’oubliera jamais.

 A 24 ans, il se rapproche du Mouvement gymnosophique de KIENNE DE MONGEOT, en devient un fervent adepte et participe à ola fondation de la section de «VIVRE» de LILLE. C’est là qu’il rencontre, parmi les premiers adhérents, Christiane, qu’il épousera en 1933. Elle sera la compagne active et dévouée de sa vie, partageant son enthousiasme et son militantisme créateur.

 A l’encontre des DURVILLE, DE MONGEOT et autres, Albert LECOCQ se dirige vers un nudisme moins élitiste, moins ascétique, pour tout dire plus tolérant et plus social qui coïncide avec l’esprit de Léo LAGRANGE (1936) et la mise en place de son tourisme populaire.
Très vite, Albert LECOCQ comprend que l’engouement pour ce tourisme social peut conduire de nombreux adeptes au Naturisme, et inversement, ce même Naturisme peut apporter beaucoup de bienfaits à ces nouveaux «amateurs de vie saine».

 De 1939 à 1945, la guerre et l’occupation nazie étouffent d’interdits les activités naturistes, c’est pourtant dans la clandestinité (1944) qu’il fonde le Club du Soleil, de protée nationale et créée, en 1946, dans sa propriété de CARRIRES SUR SEINE (à 14 km de Paris) le premier centre Gymnique.

 Le «Club du Soleil», galvanisé par le célèbre «MANIFESTE», va essaimer dans toute la métropole (et même dans les «colonies»), d’abord sous forme de sections puis, plus tard, sous forme d’associations majeures portant toujours le titre de «Clubs du Soleil» qui devient, de ce fait, le plus important club naturiste du monde.

 A partir de cette date, la vie d’Albert LECOCQ et son œuvre vont se confondre avec l’Histoire même du NATURISME… jusqu’à nos jours et encore après, s’il ne tient qu’à nous.

1848 : il crée la FEDERATION FRANCAISE DE NATURISME (statuts en 1950)
1949 : il édite la «VIE AU SOLEIL» dont le seul titre demeure
1950 : il ouvre avec ses adeptes, le premier CENTRE NATURISTE DE VACANCES, sur une plage de l’océan à MONTALIVET (Gironde)
1951 : il met en place la FEDERATION NATURISTE INTERNATIONALE (FNI)

 En cinq ans, le nombre des associations naturistes va décupler, passant de 9 en 1948 à 86 en 1953. Dans les grandes cités, sous son impulsion, vont s’organiser des activités naturistes : piscines urbaines, hammams, saunas, restaurants végétariens, yoga…

C’est le 4 mars 1950 que le Club du Soleil a été agréé par le Ministère de l’EDUCATION NATIONALE sous le n° 7021.

 Albert LECOCQ meurt prématurément à 64 ans, le 31 octobre 1969. Ceux qui ont découvert son œuvre sont venus rejoindre ceux qui l’avaient épaulé, pour perpétuer ses idées humanistes aux côtés de Christiane, heureusement toujours là pour apporter son expérience et son exemple de militantisme tolérant et efficace.

 

 

 

Full Review William Hill www.wbetting.co.uk